Artistes dans l'Aude

PUBLIÉ LE 07/04/2003 | LA DÉPÊCHE DU MIDI

La Maison du Chevalier envahie par des hordes d'insectes géants

CARCASSONNE (11) - EXPOSITION : Les spectaculaires sculptures métalliques de Deev Vanorbeek(artdeev)

Il faut monter au premier étage de la Maison du Chevalier. En haut de l'escalier, pivoter d'un quart de tour sur sa gauche et là, surgissant dans la lumière d'un vitrail, telle une goule échappée du plus effrayant de vos cauchemars: une chauve-souris plus vraie que nature mais plus grande que nature fond sur vous, toute aile dehors, dans un rictus immonde. Brrr! froid dans le dos... Emmenez donc vos gosses, la peur fait partie de la construction mentale nécessaire au bon développement de l'enfant.

Bon... Deev Vanorbeek, à qui l'on doit cette sublime et réaliste bestiole confectionnée en ferraille patiemment recourbée, pliée, tordue, a laissé s'échapper par une brèche de son imaginaire d'autres bêtes.

Des insectes. Fourmis géantes aux attitudes si réelles qu'elles semblent en vie. Ici une mygale, là une mouche coléoptérique, et des fourmis, des fourmis, partout des fourmis. Il en confectionne une par jour, Deev. Il prend même ses filles, deux espiègles blondinettes, pour des fourmis, Deev.

DERRIERE LE PARAITRE, LE REEL

Mais l'exposition ne se limite pas à la création d'un sanctuaire pour entomologistes sous acides. Au rez-de-chaussée, plaqués aux murs, d'étranges visages vous contemplent. Visages concassés, corps démembrés puis recomposés par collage. Ce sont des portraits par Geneviève A3. Une sorte de dissection de l'humain qu'elle ne recrée pas à son image; Geneviève ne se prend pas pour un démiurge. Seulement, sa vision du corps et du visage tient de la fragmentation, de la parcellisation. Pourtant tout est cohérent dans ces collages. Avec cette idée qui lui trotte derrière la tête de casser l'image imposée: celle de la télé, de la mode, de la dictature du paraître. Debord relève-toi!

Gilles Richard, enfin, expose ses photographies. Des macros sur des cadavres de voitures à l'abandon trouvés çà et là dans les vignes du Minervois. Les meurtrissures infligées par le temps forment des cratères, des terres flottant dans des océans de carosseries agitées par l'érosion. Le temps est passé par là, qui réduit à l'inutilité les carcasses. Preuve de la dérisoire empreinte de l'homme sur la terre. Et c'est beau.

______

Expo ouverte jusqu'au 3 mai, à la Maison du Chevalier (56, rue Trivalle, tél. 04.68.47.36.36).

Jean-Louis DUBOIS-CHABERT.

 

Exposition Carcassonne

sculptures métalliques

♥  A  R  T  ♥

"I am a professional artist, every six seconds
I think of my sculptures"

 

 

"Je suis un artiste professionnel, toutes les six secondes je pense de mes sculptures. "

 


"Ik ben een professioneel kunstenaar, ieder zes seconden denk ik aan mijn beelden."

 

            ♥  A  R  T  ♥