David Vanorbeek expose à la biennale de l'île d'Oléron

David Vanorbeek expose à la biennale de l'île d'Oléron, sculptures monumentales

Le château de Lagravade, demeure bourgeoise du XIXe siècle est la propriété d'une famille belge. Ses occupants actuels, d'origine belge également, gèrent quatre chambres d'hôtes de grand standing, occupées à la nuitée ou pour des temps plus longs. Cette année, comme partout en France, la fréquentation des gîtes a été fluctuante.

 

La situation de la bâtisse dans un parc aux arbres pluriséculaires, à l'entrée de Layrac, est un atout considérable. Nataly et David Vanorbeek sont artistes dans l'âme et ils savent faire apprécier le lieu et leur travail. Nataly a développé une forme d'art : «le métallo textile» qui allie le travail du textile et celui du métal que modèle son mari. La coopération entre les deux époux va de soi et donne lieu à des œuvres originales par le contraste entre la rigidité du fer et de la fluidité du tissu. David expose ses sculptures en France et en Europe. Son «cercle carré» est actuellement et jusqu'au 18 septembre à la biennale «Art et Nature», sur l'île d'Oléron, au milieu d'œuvres d'artistes internationaux. Pour la rentrée, il peaufine des projets de création pour le château de Bonaguil. Les usagers de la bibliothèque d'Agen peuvent admirer deux de ses créations devant le bâtiment. Une fierté pour lui : la vente récente d'une création baptisée «L'Espoir» qui a pris place à La Gacilly, dans le domaine de la famille Yves Rocher. «L'Espoir», œuvre monumentale, décore le jardin de l'éco hôtel «La Gree des Landes». Aujourd'hui encore plus qu'hier, David Vanorbeek est un admirateur de la nature et un fervent protecteur des animaux. On eut l'occasion de parler de ses fourmis en fil de fer, mais derrière ses créations plus abstraites se cachent des angoisses pour l'avenir de la planète et des messages dans le titre même de la sculpture : «La Crise», «Vive l'évolution», «L'œil fait voleur». À vous de deviner en faisant le tour du parc d'exposition. L'œil malicieux, il vous expliquera aussi que «L'Espoir» fait vivre !


parc d'exposition